Partagez | 
 

 Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Mer 23 Nov - 22:45

Cela faisait trois jours, trois jours que j'avais fait semblant d'ignorer Kiara. Trois jours que j'avais joué au parfait petit riche que mes parents voulaient que je sois. Trois jours où j'avais agis comme le pire des abrutis. Trois jours que j'avais décidé de faire comme si je ne la connaissais pas. Trois jours et depuis tout ce temps, elle ne m'avait pas appelé. Je dois dire que je ne l'avais pas non plus fait. Je cherchais un moyen de lui expliquer la situation, mais j'avais rien trouvé de correct pour me justifier. Alors j'avais rien fait. Mais au bout de trois jours sans nouvelles, je commençais doucement à m'inquiéter. Alors ce matin au réveil dans ma grande villa, je m'étais levé avec le besoin de la voir, de lui parler. Mais après trois jours au téléphone, ce n'était pas possible. Je voulais donc aller la voir. Je pris ma douche et je quittais ma suite après avoir mis une simple chemise noire et un jeans. Je pris la direction de chez la jeune femme.

J'aurais pu y aller en limousine, après tout j'avais l'argent pour mais depuis quelques temps je redécouvrais le plaisir de conduire. C'est dingue comme un truc aussi simple pouvait vous plaire autant. En même temps avec une Lamborghini Aventador Roadster, comment ne pas aimé conduire ? C'était de la frime pure. Je roulais donc avec mon bolide au bruit de moteur d'avions sur le Strip. Je pris rapidement les plus petites rues pour me rendre chez la belle brune. Je roulais tranquillement et je finis par arriver devant l'immeuble qu'elle habitait. Je fis fermer le toit par sécurité et je me garais pour descendre de voiture. J'allais directement à sa porte et je frappai.

J'attendais la réponse de la jeune femme dans l'anxiété. J'étais nerveux c'était rare. Pourquoi ? Parce que je voulais déjà savoir si elle allait m'ouvrir ou pas. Ensuite, lui parler, lui dire pourquoi j'avais agi ainsi. Je ne savais pas si elle m'écouterais et surtout si elle l'accepterait. Je voulais tellement qu'elle accepte que mon monde soit aussi cruel que j'avais peur qu'elle me rejette. Je soupirai en me disant qu'elle m'ouvrirais pas mais finalement la porte s'ouvrit et mon cœur manqua un battement tandis que je me fixai sur place. Je regardais la jolie brune ouvrir la porte et je perdis immédiatement tous mes moyens. Je dis doucement la gorge sèche et râpeuse comme du papier de verre.


"Bonjour Kiara. Tu peux me faire entrer, je crois qu'on doit parler."


Dernière édition par M. Ryan O'Toole le Dim 4 Déc - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Mer 23 Nov - 23:01

Trois jours auparavant, un soir, j'étais de service au Ceasar Palace. Quoi de plus normal pour moi qui y travaillais comme serveuse, me demanderez vous. La réponse était simple. J'avais rencontré et je fréquentais depuis quelques mois maintenant un jeune homme s'appelant Maxence Ryan O'Toole. C'était un jeune riche. Pour se payer des repas dans l'hôtel où je travaillais, il fallait avoir une sacré somme d'argent sur son compte en banque. Tout se passait merveilleusement jusqu'à ce fameux soir. Il était venu avec deux personnes, un homme et une femme, plus âgés que lui. Je m'occupai de leur table mais il se comporta avec moi comme si j'étais une serveuse tout à fait banale. Oui, c'était le mot. Banale. J'avais donc demandé à ma collègue de s'occuper d'eux. Et cela faisait à présent trois jours que je n'avais donné aucun signe de vie au jeune homme. Il m'avait ignorée? J'allais faire de même. Et il ne m'avait pas appelée non plus, ceci dit au passage. Ne représentais-je donc rien à ses yeux? N'étais-je donc qu'un jouet de plus, comme pouvait l'être une nouvelle voiture pour lui? Avec de l'argent, on pouvait tout acheter. Mais pas moi. Si je n'étais rien pour lui alors ce n'était même pas la peine qu'il compte sur ma présence.

Aujourd'hui, je me levai tôt avec l'intention d'aller faire un peu de shopping. J'avais eu ma paye et j'avais envie de me faire un peu plaisir. Je n'allais bien sûr pas tout dépenser, mais j'allais simplement m'acheter deux ou trois vêtements, rien de bien extra. Je pris un petit déjeuné composé d'un jus de fruit et d'un bol de céréales. Puis je partis me doucher. Je laissai couler l'eau tiède le long de mon corps durant un moment avant de sortir et d'enfiler une serviette autour de moi. Je me séchai et m'habillai. J'avais opté pour une jupe et un débardeur. Je me coiffai et me maquillai. J'enfilai ensuite une paire de chaussures à talons et j'étais fin prête à partir. Mon téléphone sonna à ce moment là. Je me précipitai pour aller voir qui m'appelait, espérant secrètement que ce serait lui. Malheureusement non, c'était une collègue et amie. Je décrochai et me mis à parler avec elle. Au bout de longues minutes, quelqu'un frappa à la porte de mon appartement. Le téléphone dans les mains et me demandant qui cela pouvait être, j'allai ouvrir et... Ryan?! Il se trouvait juste en face de moi. Le sourire que j'arborais en venant ouvrir s'évanouit aussitôt. Il me salua et me demanda si je pouvais le laisser entrer, car il croyait que nous devions parler. Je dis à mon amie que je devais raccrocher et je le fis. Je m'écartais dans le même temps pour le laisser pénétrer dans l'appartement. Je refermai derrière lui, je croisai mes bras contre ma poitrine et dit froidement:

-Tiens, j'existe encore à tes yeux? Tu as finalement décidé de ne plus m'ignorer?

Je soupirai doucement et fis quelques pas pour me retrouver en face de lui. Le regardant dans les yeux, j'enchainai:

-Je t'écoute. Parce que personnellement, je n'ai rien à dire à quelqu'un qui m'a fait un tel coup que ce que tu m'as fais!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Jeu 24 Nov - 1:08

Et voilà j'avais le droit aux représailles. En même temps, après trois jours sans nouvelles, vous réagiriez comment ? Moi, disons que j'exploserais, je pèterais un câble et j'irais même jusqu'à l'accuser de tous les maux. Jusqu'à dire qu'elle me trompait. Mais là j'avais fait une chose horrible pour une personne qu'on apprécie, j'avais agi comme si je la connaissais pas, comme si elle n'étais rien pour moi. C'est assez horrible qu'une personne qu'on apprécie un tant soit peu ne vous regarde même pas, ou vous ignore. J'avais agi ainsi alors que mes parents étaient là, mon père qui n'avaient plus aucun respect pour les petites gens et ma mère et ses caprices de pseudo-star, vu qu'elle était désormais, une star sur le retour. Mais malgré ça je n'avais pas à faire ce que j'avais fait.

C'était rare pour moi, la grande gueule, le type qui avait toujours une réplique, mais bizarrement je me sentais si petit que quoi que je dises, j'aurais l'impression d'être un bébé ou une souris. Je méritais ce qu'elle me disais. Je le savais. Pourtant, j'étais prêt à m'expliquer. Je savais qu'elle le prendrait mal, mais il fallait bien que je le dises, il fallait que je tente de lui expliquer que bien que je sois un matamore, mes parents avaient encore une grande emprise sur moi et sur ma vie. Je la regardais cherchant mes mots. Surtout que mon père cherchait aussi à tout prix à me caser. il voulait aussi qu'elle ait de l'argent, mais pour moi je m'en fichais, même si j'étais l'un des plus beaux partis de Vegas et de ses environs, je n'avais aucunement envie de m'afficher aux bras de filles qui avaient autant de personnalité qu'un miroir. Mais je n'aurais jamais pu expliquer à mes parents mon point de vue, je n'avais jamais réussi non plus.

Je soupirais doucement en cherchant mes mots et finalement je décidai de parler, calmement mais distinctement pour qu'elle comprenne bien ma position.


"Je ne pouvais pas te saluer, comme je le fais habituellement. Mes parents m'auraient carrément assailli de questions et je ne tenais pas à passer un interrogatoire. Je t'ai ignoré car j'ai trouvé ça préférable. Je t'ai blessé, je m'en doute. Je m'en excuse."

C'est tout ce que je voulais dire, c'est tout ce que je pouvais faire, pour l'instant. Je n'arrivais à rien dire de plus. Je ne trouverais jamais d'autres justifications, à part peut-être le fait que c'était elle que je voulais pas impliqué dans cet interrogatoire que nous aurions subi si mes parents m'avaient vu ne serait-ce que lui sourire. Sauf que j'avais toujours dit "je" et que j'avais encore bien du mal à penser "nous". C'est sûrement pour cela que mes explications semblaient vaseuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Jeu 24 Nov - 10:00

Je me retrouvais en face de lui, au bout de trois jours sans nouvelles. Il voulait parler? Soit. Alors qu'il parle. Car moi, je n'avais rien à dire à quelqu'un qui m'avait tout bonnement ignorée. Il finit par prendre la parole alors que mes yeux ne quittèrent pas les siens. Je voulais pouvoir lire dans ses yeux ce qu'il allait me raconter. On dit que les yeux sont le miroir, le reflet de notre âme. Il commença par dire qu'il ne pouvait pas me saluer comme il le faisait d'habitude. Il ne pouvait pas? Pourquoi? Parce qu'il accompagné de deux personnes? Il continua en disant que ses parents l'auraient assaillis de question et qu'il ne tenait pas à passer un interrogatoire. Oh! Parce que ces personnes étaient ses parents?! Fantastique! Et Monsieur ne voulais pas passer d'interrogatoire?! Il n'était pas sensé être là pour se rattraper? Parce qu'honnêtement, il faisait plutôt l'inverse à l'heure actuelle. Il termina en disant qu'il avait trouvé préférable de m'ignorer, qu'il se doutait qu'il m'avait blessée et qu'il s'excusait. J'avais vu mieux comme excuses. Sérieusement. J'émis un rire nerveux.

-Parce que c'était tes parents en plus?! Tu t'enfonces là, Max!

Alors quoi? Pourquoi m'avoir ignorée devant ses parents? Mon cerveau bouillonnait en se posant sans cesse des questions. Des pourquoi incessant qui se bousculaient dans mon esprit qui était remplis d'incompréhension. Je détournai alors un instant les yeux. Son problème était peut-être qu'il avait honte de moi. Parce que je n'étais qu'une serveuse. Je ne valais peut-être pas assez pour lui. Je n'étais peut-être pas assez bien, assez riche, assez tout. Je n'étais rien, au final, comparée à sa famille. Je me décidai à lui poser la question, plongeant à nouveau mon regard quelque peu triste dans le sien:

-Tu as honte de moi?

Si ce n'était pas ça le problème, c'était que sa famille n'accepterait pas qu'il soit avec quelqu'un de mon rang social. Mais à ce que je sache, c'était lui qui décidait d'avec qui il voulait être. Même si ses parents devaient forcément être importants pour lui, ce qui était tout à fait normal, c'était pas avec ses parents qu'il allait faire sa vie mais avec une femme. Et l'essentiel n'était pas l'argent mais si les sentiments étaient là. J'avais appris à connaitre Maxence et j'avais appris également à l'apprécier. Il me plaisait pour ce qu'il était, pas pour l'argent qu'il possédait. Je ne faisais pas partis de ces filles superficielles qui ne sortiraient avec lui que pour pouvoir s'acheter des choses superficielles, tels que des vêtements de luxe, des bijoux, des chaussures ou du maquillage. Si j'avais continué à fréquenter ce jeune homme que j'avais en face de moi, c'était pour lui, pas pour la richesse qu'il représentait. Et s'il le fallait, j'étais prête à aller dire les quatre vérités à ses parents, leur dire ce que je pensais. Personne ne connaissait mon passé mais c'était bien mon passé qui faisait ce que j'étais aujourd'hui. C'était lui qui avait fait que je ne laissait plus les gens me marcher dessus. Peut-être que Maxence devrait apprendre à se rebeller un peu contre ses parents... Enfin, tout mon petit monologue, c'était bien dans le cas où il n'avait pas honte de moi mais que c'était ses parents qui posaient problème et non moi. Mais si c'était moi qui lui faisais honte, ça changeait tout. Sans doute même que dans ce cas là, non en réalité c'était sûr, ça serait totalement terminé entre nous... Donc oui, sa réponse me faisait peur. Elle m'effrayait car je risquais de perdre quelqu'un qui m'était devenu cher au fil du temps...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Jeu 24 Nov - 16:48

Bon, d'accord, dire que c'était mes parents ne semblaient pas plaider en ma faveur, au contraire, je pense que c'était plus des circonstances aggravantes. Mais comment lui montrer que j'avais tenté de la protéger des interrogations de ma mère, qui voulait un petit fils à tout prix et des questions de mon père qui voulait renforcer sa position financière à n'importe quel prix. Le problème c'est que je ne fréquentais Kiara que depuis trois ou quatre mois. Et je ne voulais donc pas que ma mère assaille la jeune femme sur des questions de sexualité, comme elle le faisait trop souvent. Tout comme je préférais éviter que mon père cherche à savoir si elle était riche ou non. Je ne préférais pas les confronter de toute façon. Je soupirais en baissant la tête, je savais qu'elle avait raison. Je m'enfonçais mais comment lui dire ? Comment lui expliquer que mes parents cherchaient surtout à se renforcer eux, plutôt que mon bonheur ? J'étais une façon comme une autre d'augmenter leur prestige. Plus que leur fils, j'étais un passe, un passe pour des sphères encore plus haute. J'étais qu'un objet pour eux, encore plus depuis que j'étais en âge de me marier.

La question eut l'effet d'un coup de poignard. Pourquoi j'aurais honte d'elle ? Pourquoi aurais-je honte de la femme que j'aimais ? Non, en fait c'est de mes parents dont j'ai honte. Bien que je les aime, j'ai honte de vivre avec eux. C'est d'ailleurs pour ça que je vivais dans une suite de Caesar Palace en permanence pour éviter de vivre avec mes parents, de devoir les subir, de devoir subir leur volonté continuelle de me caser avec la première femme venue qui renforcerait leur position. Or, mes parents tenteraient tout et n'importe quoi pour que je quitte Kiara s'ils apprenaient que la femme que j'aime n'est pas riche et n'a pas d'appui puissant. Et cela je ne le supportais pas. Je relevait vivement le visage. Je secouai la tête en répondant.


"Non, je n'ai pas honte de toi. Au contraire tu es la plus belle chose qui me soit arrivée. Ce n'est pas toi le problème. Le problème ce sont mes parents."

Mes parents qui gâchaient doucement mon couple. Mais là, ils ne le savaient pas. J'avais fait un erreur, mais je préférai me dire que c'était mon père et ma mère qui m'avaient fait souffrir plutôt que moi. Je n'auraient pas du avoir peur de mes parents. Mais je ne voulais surtout pas qu'ils me coupent les vivres. Je voulais continuer à vivre cette vie où je n'avais rien à faire, plutôt que de devoir travailler. Mais fallait que je trouve un moyen pour que mes parents apprennent la nouvelle et l'accepte. Il fallait donc que j'en parle avec Kiara, la femme que j'aimais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Jeu 24 Nov - 17:12

J'attendais sa réponse avec anxiété. Allait il s'enfoncer encore plus? Ou allait il enfin s'en sortir? Demander ainsi, de manière aussi radicale, s'il avait honte de moi était stressant et surtout c'était une très très grande première pour moi. Je n'avais pas eu beaucoup de relations auparavant, mais jamais je n'avais été traitée comme ça. Je lui avais donné ma confiance, malgré que j'aurais pu être réticente vu mon passé, vu ce que mon père nous avait fait à ma mère et à moi-même. J'aurais pu résister, l'envoyer promener. Mais j'avais ensuite grandis, depuis l'âge de 10 ans, dans une famille adoptive aimante et qui m'avait appris que tout n'était pas toujours noir. Alors j'avais laissé Maxence entrer dans ma vie. Je l'avais laissé faire ma connaissance, entrer dans ma partie privée, celle qui est derrière mon étiquette de serveuse. Il me répondit enfin, après avoir relevé vivement la tête et l'avoir secouée. Il me dit qu'il n'avait pas honte de moi et que j'étais au contraire la plus belle chose que lui était arrivée. La plus belle chose? Bon, ok, sur ce coup là, je devais avouer qu'il marquait un point en sa faveur. Il continua en disant que je n'étais pas le problème mais que c'était ses parents. Ses parents... Une famille riche, bien sûr. Comment avais-je pu penser qu'ils seraient différents? Je repris la parole, mon regard montrant une certaine déception:

-Tes parents sont le problème? Ils sont et resteront toujours tes parents, c'est sûr. Mais ce n'est pas avec eux que tu vas faire ta vie, Maxence! Peut-être qu'il serait temps que tu te battes pour ce que toi, tu veux vraiment! Et s'ils t'aiment, ils finiront par l'accepter tôt ou tard!

Je soupirai doucement. Ce que je disais pouvait lui faire l'effet d'une gifle en plein visage mais c'était la pure vérité. Il fallait qu'il se batte pour les choses ou les personnes qu'il désirait. C'était à lui de prendre ce genre de décision, pas à ses parents! De plus, j'étais franchement capable de me défendre toute seule s'il le fallait et je pouvais très bien supporter une belle famille. Même si j'ignorais encore de ce qu'ils allaient faire en apprenant notre relation. Je finis par aller à la fenêtre pour regarder Vegas. La vue était plutôt jolie. Mes bras croisés, je regardai simplement dehors avec un air quelque peu triste. Je finis par demander un peu plus calmement que tout ce que j'avais déjà dit jusqu'à présent:

-Honnêtement, ils sont si horribles que ça? Ils feraient quoi en apprenant pour nous de si terrible pour que tu m'ais fais ça?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Jeu 24 Nov - 20:12

Elle avait raison. Mais, j'étais aussi un peu lâche sur les bords. J'avais peur que mon père me coupe les vivres si je lui tenais tête. J'avais peur qu'il détruise mon train de vie. J'avais peur qu'il mette ma vie sans dessus-dessous pour me prouver que je devais lui obéir en toute circonstance. Je n'avais jamais travailler, je n'en avais pas eu besoin. Avec mon père, mais je ne pouvais pas vivre éternellement dans le giron de mon père ou de ma mère. Cependant, j'avais besoin d'eux pour subvenir à mes besoins et donc ils en profitaient pour me dicter ma vie. Sauf qu'elle avait sans doute raison je devais me prendre en main. Mais comment ? Je n'avais pas envie de travailler. Je n'en avais jamais eu besoin, je ne savais donc pas ce que c'était que de passer sa vie à trimer. Elle avait raison et je devais tout tenter pour me battre. Mais je risquais de perdre beaucoup, pour elle. Cela prouverait sans doute que je l'aimais.

Je ne bougeais pas de ma place quand elle s'éloigna pour regarder par la fenêtre. Je connaissais ce paysage par cœur, et parfois, il me rebutait. Parfois la vue du désert m'étais préférable. Parfois je ne pouvais plus voir les couleurs fortes, violentes et tape à l’œil. C'est peut-être pour ça que je m'évadais avec Kiara. Peut-être qu'avec elle je vivais dans un monde qui me plaisais. Je découvrais un monde loin de l'argent, du pouvoir, une vie simple et souvent plus riche, mais j'aurais du mal à la vivre sans argent. Je crois que j'avais besoin de mon monde et de vivre dans le sien. Je sais c'est compliqué à comprendre, mais j'avais envie de vivre cette expérience, de me sentir vivant et je ne l'étais qu'avec ma serveuse. Elle me posa des questions et je m'assis simplement. Je me penchais en avant appuyant mes coudes sur mes genoux pour réfléchir. Je lui devais la vérité. J'inspirai avant de soupirer lentement. Je dis alors mesurant mes mots doucement.


"Mon père veut que je fasse un mariage de raison. Il aurait tout fait pour me détruire, me plier à sa volonté, en allant jusqu'à tout faire pour te faire quitter ma vie, même en allant te mentir. en te payant pour que tu disparaisse, le genre d'offres qu'on refuse pas. Ma mère aurait voulu savoir combien de fois on couchait ensemble par semaine, si tu étais faite pour avoir un enfant ou des trucs comme ça. Elle veut à tout prix devenir grand-mère, même si on se marie pas."

Je lui dévoilais un portrait de famille horrible, mais tellement réel. Mon père ne pensait que par position politique et argent, ma mère était plus modérée, mais voulais un petit-fils le plus tôt possible car elle s'ennuyait dans sa vie de retraitée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Jeu 24 Nov - 20:57

Je me sentais idiote. Comment avais-je fais pour ne pas comprendre plus tôt que mon niveau social poserait tant de problèmes aux yeux des parents de Maxence. Mais d'après moi, il fallait simplement qu'il leur fasse comprendre que c'était sa vie, pas la leur, et que de ce fait c'était à lui de la gérer comme il le souhaitait; qu'ils n'avaient pas à intervenir ainsi. D'après moi, s'il n'osait pas faire face à ses parents pour une femme, c'était qu'il n'était soit pas assez fort et mature pour faire ça, soit qu'il n'aimait pas du tout ou pas assez cette femme. Je m'étais éloignée pour aller observer l'extérieur de l'appartement, la ville de Vegas, la ville qui ne dormait jamais; qui était toujours en activité. Je regardais par cette fenêtre sans vraiment voir quoi que ce soit. J'étais avant tout plongée dans des pensées, le paysage n'était que superflu. Je lui demandai alors ce que ses parents pouvaient bien faire de si horrible. Je l'entendis faire quelques pas et je pus deviner qu'il s'installa sur le canapé car il avait émis un petit bruit, comme à chaque fois que quelqu'un s'asseyait dessus. Je ne me retournai pas et l'écoutai. Je crois qu'à ce moment là, je comprenais mieux où se trouvait le problème.

Un mariage de raison? Sexualité? Enfant? Ses parents seraient drôlement directes. Maxence et moi nous fréquentions que depuis trois ou quatre mois, aucun de nous n'avait encore parlé d'enfant ou de mariage. Mais quoi qu'il en était, je comprenais bien mieux pourquoi il m'avait ignorée. Ce que je ne comprenais pas c'était pourquoi il ne m'avait pas expliqué comment étaient ses parents bien avant. Quoi qu'il en était, j'émis un petit soupire. Je ne pouvais pas être fâché contre lui longtemps... A moins qu'il ne gâche la chance que je vais lui donner, mais ça c'était une autre histoire qui n'était pas encore écrite pour l'instant. Je me décollai du mur contre lequel je m'étais adossée pour observer l'extérieur et je vins vers lui. Je pris ses mains pour enlever ses coudes de ses genoux et je m'installai, de "travers", sur lui. Je lui fis passer ses bras autour de ma taille et je pris son visage entre ses mains pour l'embrasser tendrement. Je frissonnai doucement avant de me détacher et de prendre à mon tour la parole:

-Je ne suis pas intéressée par ton argent et quelle que soit la somme que ton père viendrait à me proposer, je refuserais. Je ne te quitterais pas pour devenir riche parce que la vraie richesse c'est de t'avoir à mes côtés, ce que tu as dans ton coeur. L'argent, ce n'est que du matériel dont je n'ai pas besoin pour être heureuse. Tu pourrais être pauvre que ça ne changerait rien à ce que je ressens pour toi.

Je n'aurais jamais accepté de l'argent venant de son père, je n'aurais jamais cru ses mensonges sans en parler avec Maxence pour m'assurer de quelle était la vérité. J'aurais toujours laissé au jeune homme le bénéfice du doute. Quant à l'envie de sa mère de devenir une grand-mère... Je soupirai une nouvelle fois:

-Quant à ta mère, notre vie sexuelle ne la regarde en aucun cas. Et si on devait avoir un enfant, on l'aurait en temps et en heure voulu, quand nous on l'aurait décidé. Mais n'en ayant jamais parlé... Quoi qu'il en soit, ce serait à nous deux de décider si l'on veut se marier, avoir des enfants ou non. On a 23 et 22 ans, on a le temps pour y penser. Et ça ne fait que quelques mois...

Mais n'empêche qu'en parlant de ça, je me demandais s'il voulait un jour se marier, avoir des enfants...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Jeu 24 Nov - 22:17

Mes parents avaient quelque chose de gênant parfois, c'est pour cela que je n'avais pas voulu les présenter à la jeune femme. Du moins pas sans l'avoir préparer. Pas sans lui avoir dit ce qu'il risquait de lui tomber dessus. J'aimais Kiara plus que tout et je n'aurais jamais accepté que mon père ou ma mère la fasse fuir par leurs questions plus que dérangeante. Mais je n'aurais rien pu faire. Tout ce que je pouvais faire c'était subir leurs caractères et tenter de limiter la casse avec les personnes que je leur présentaient. Je ne leur avais présenté qu'une personne dans ma vie, j'avais dix-sept ans je crois. Elle était belle, intelligente, mais pas riche. Mais elle avait cette façon de faire qui faisait que j'étais tombé amoureux d'elle. Mon père a acheté ses parents pour qu'ils partent et qu'elle me brise le cœur. Mais manque de pot, cette fille m'avait écrit pour tout me raconter. Mais j'avais dix-huit ans, je n'avais jamais vécu plus d'une heure sans mes parents. Je n'aurais jamais été loin sans eux. J'étais incapable de plus de partir de la demeure familiale. Mais depuis je mettais le plus de distance entre eux et moi. Je ne voulais plus les voir, me limiter aux réunions obligatoires, même si parfois, je ne pouvais échapper à une soirée mondaine en tant que fils célibataire et parti intéressant pour des cruches.

Kiara finit par venir s'installer sur le canapé avec moi. Elle s'était même installé sur moi. Elle m'embrassa et quand elle se détacha pour parler, je ne pus que sourire de joie de l'avoir là avec moi. Elle me rassura en me disant que mon père n'aurait rien gagné à essayer de l'acheter. Je le savais, mais il fallait qu'elle sache qu'elle comprenne pour ma famille. Qu'elle comprenne qu'elle avait choisi d'être la brebis qu'on donnait aux loups. Je ne voulais pas qu'elle en souffre. Je ne voulais pas qu'elle se sente mépriser par des types qui ferait tout pour ça. J'aimais cette femme mais j'étais lâche et peureux de ne pas vouloir la suivre au bout du monde.
Kiara enchaina ensuite avec ma mère, disant que notre vie ne regardait pas ma mère. Mais c'était ma mère, même si on n'était pas ensemble depuis longtemps. pour elle un vrai couple n'est un couple que s'ils se voient faire des enfants ensemble. Sinon, elle appelle pas ça un couple mais un amusement. Mais Kiara avait raison, on avait tout notre temps. Je sourit et j'embrassais doucement la jeune femme. Je n'avais pas encore réfléchi au mariage, ni si je voulais des enfants, mais une chose était sûr, je voulais vivre une longue et heureuse histoire d'amour avec la jolie brune. Je lui souris et l'embrassais doucement. Elle avait raison.

Je me remémorais soudain les raisons de ce diner. Un gala, où mes parents tenteraient une nouvelle fois de caser leur fils prodigue avec les petites pétasses fortunées ou de pouvoir d'être parents qui cherchaient une alliance forte et puissante. J'avais eu l'impression de me retrouver au moyen-âge. J'eus un petit sourire en coin. Une idée radicale et assez dure pour mes parents venait de germer dans mon esprit. En plus de cela, cela permettrait d'introduire Kiara par la grande porte. Je souris et je regardais la belle. Je lui dis doucement.


"Un petit tour dans le monde de la haute, ça te dit ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Jeu 24 Nov - 22:55

Certes, le mariage et les enfants étaient en quelque sorte une finalité pour un couple, un détail qui signifiait qu'il était solide. Mais au lieu de risquer de foutre notre couple en l'air et d'offrir une vie remplie de soucis à des enfants, au lieu de risquer de tout précipiter... le mieux n'était il pas de réfléchir, de voir si le couple peut fonctionner et aller éventuellement plus loin. Il fallait franchir les étapes au fur et à mesure, ne surtout pas se précipiter. Quoi qu'il en était, j'étais installée sur Maxence et je réalisais au fil des minutes que je l'aimais. J'en étais finalement tombée amoureuse... Moi, Kiara, j'étais amoureuse de Maxence et j'étais prête à affronter ses parents, et même toute sa famille, quitte à tous me les mettre à dos s'il le fallait. J'étais prête à être la proie, le bouc-émissaire. Cependant, j'avais besoin de savoir si lui, il était prêt à se battre pour moi ou s'il allait me laisser filer dés que ses parents lui auraient dit quelque chose. Il m'embrassa à deux reprises et à chaque fois je lui rendis son baiser, tout en réfléchissant de mon côté. Oui, je voulais me marier. Oui, je voulais des enfants. Et si c'était Maxence qui devait être mon futur époux et le futur père de mes enfants, ça n'en serait que mieux car j'avais cette impression, cet instinct ou appelez ça le sentiment étrange, qu'il ferait un très bon père. Soudainement, me regardant, il me demanda doucement si faire un petit tour dans le monde de la haute société me tentait. Un tour? Dans le monde de la haute société? Donc dans ce qui était finalement son monde à lui et qui m'était totalement étranger? Je ne répondis pas tout de suite. Je ne savais pas trop si c'était une bonne idée. Je ne savais pas quel couvert utiliser quand, je ne connaissais rien aux différentes boissons qu'ils buvaient lors de leurs soirées, je ne savais pas comment me tenir. Certes, j'étais serveuse dans un restaurant luxueux d'un grand casino et j'étais habituée à voir des gens riches. Mais moi, mon boulot c'était de me tenir droite, d'être polie et souriante. Je n'avais pas de manières autres que celles-ci à avoir en particulier. Et me retrouver de l'autre côté de la scène... M'angoissait. C'était exactement ça, ça m'angoissait. Je baissai les yeux un instant:

-J'ignore si c'est une bonne idée... J'ai pas été préparée.

Parle de ça comme si c'était l'armée ou quelque chose du genre à laquelle il fallait être préparé mentalement, physiquement, et tout le touin touin qui allait avec. De plus... Je n'étais pas équipée par un quelconque grand créateur dont les autres invités doivent sans aucun doute porter les vêtements. Je dis alors pour plaisanter, ou plutôt qu'à moitié:

-Et puis, je ne suis pas très proche de Largerfeld ces derniers temps... On a eu une histoire difficile et j'ai du rompre avec lui alors tu vois, il me fait plus de vêtements sur mesure.

Je pris un air tristounet, comme je savais si bien le faire. Ayant suivis des cours de théâtre dans une école d'art, j'étais évidement plutôt douée, sans vouloir me vanter. Puis je souris doucement. En fait, j'aurais dis oui. Mais justement, je ne voulais pas lui foutre la honte en venant dans une jolie robe toute simple, ne provenant d'aucun créateur célèbre. J'avais peur de ne pas être à la hauteur pour lui, de le décevoir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Jeu 24 Nov - 23:37

Elle m'avait donné une idée, j'allais la faire entrer par la grande porte. Montrer à tous que j'aimais une femme et qu'elle n'avait pas besoin de porter des robes à 15 000 dollars pour trois morceaux de tissu ne cachant rien de l'anatomie, ni qu'elle avait besoin d'être riche, distinguée et pourrie jusqu'à la moelle. Je voulais montrer qu'une femme qui n'avait aucun statut social était parvenu à atteindre mon cœur, à le faire chavirer. Moi l'homme sensé être froid. Oui, j'avais décidé de construire un personnage avec ces filles. J'étais un homme bien, et gentleman, je n'allais pas les draguer un soir, coucher avec elle et les larguer le lendemain, ce n'était pas mon genre. Surtout que coucher avec des types comme moi c'était leur meilleurs distractions pour la plupart. Non Kiara m'avait plu car elle était loin de tout ces codes. De cette vie mondaine qui me gâchait parfois la vie.

Kiara ma dit que ce n'était peut-être pas une bonne idée. Je souris car au contraire c'était la meilleure idée pour montrer à tous que je ne me fiais pas qu'aux décisions de mon père. Sur ce coup-là, je dois avouer que je me servais un peu de Kiara, mais si c'était elle que j'aimais, pourquoi ne pas la présenter à tous ceux qui me côtoyaient en même temps ? Ce serait un bon moyen pour que ces types évitent de me présenter leurs filles insipides et invivables. J'avais aussi envie que Kiara voit par ses propres yeux à quel point mon monde était parfait trop aseptisés pour qu'on s'y épanouissent totalement. Je ne voulais pas qu'elle vive dans ce monde, mais je voulais qu'elle vive avec moi. Dans le monde des riches comme celui des pauvres. Je lui souris et je dis en réponse à la deuxième partie de sa phrase.


"Pas besoin de te préparer mon cœur, tu l'es parfaitement. Je veux te présenter tel que tu es."

Je ne voulais pas qu'elle devienne comme toutes ces filles distinguées, cela ne lui irait pas de toute façon. Je voulais présenter la Kiara que je connaissais pas sa copie de la Haute Société. Je ne voulais pas plaire à mes parents, je voulais leur montrer quel genre de fille me plaisait et ce qu'ils avaient raté. Je crois que j'étais prêt à prendre des risques. Kiara ajouta une petite phrase comique surtout en sachant Mister Karl comme gay, et que je savais que Kiara n'était pas une transsexuelle, donc je savais que c'était une boutade. J'eus un petit sourire puis j'ajoutais doucement.

"La robe que tu as mis lors de notre premier rendez-vous suffira largement. Je veux pas que tu portes une robe à dix milles dollars pour impressionner mes parents. Tout ce que tu porteras suffira à les éblouir."

Je disais vrai, peu m'importait ce qu'elle portait, même la haute couture ne m'intéressait pas. Je voulais juste qu'elle vienne avec moi, alors habillé d'un short et d'un débardeur suffirait aussi. Je voulais montrer Kiara à mes parents, même si ce n'était qu'une minable serveuse sans intérêt, comme ma mère dirait. Elle n'était pas sans intérêt car elle avait réussi à conquérir mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Ven 25 Nov - 16:51

Le monde de la haute société? Sérieusement? Vous m'y auriez vue? Parce que moi, j'avais du mal à m'y imaginer. Quand je lui soumis le fait que ce n'était peut-être pas une bonne idée, il sourit. Visiblement, il ne semblait pas être d'accord avec moi. Certes je voulais être avec lui mais... La haute société, c'était son monde, pas le mien. Et même si je lui avais fait comprendre que je me fichais de notre différence de monde, ce de manière convainquante, mais étais-je prête au point d'affronter ça aussi rapidement, sans être préparée ni rien? Il me répondit que je n'avais pas besoin de me préparer, m'appelant son coeur, car je l'étais parfaitement. Il précisa qu'il voulait me présenter telle que j'étais. J'émis ensuite le fait que de toute façon, j'avais du rompre avec monsieur Lagerfeld et que de ce fait, il ne me faisait plus de robe sur mesure. Il répondit à ma petite blague pas si blagueuse que ça en me disant que la robe de notre premier rendez-vous suffirait largement, qu'il ne voulait pas que je porte une robe à dix milles dollars pour impressionner ses parents, précisant que tout ce que je porterais suffirait à les éblouir. Je souris doucement et réfléchis encore quelques secondes puis je le regardai dans les yeux en souriant toujours doucement:

-D'accord, je t'y accompagnerais...

Je me penchai ensuite vers lui pour l'embrasser tendrement. Maintenant que nos histoires étaient réglées, je voulais juste mettre cette idée de gala auquel j'allais participer avec Maxence de côté dans mon esprit. Je le fis s'allonger sur le canapé et me mis sur lui à califourchon. Je souriais déjà un peu plus. Plaisantant, je lui demandai, avec bien sûr une petite idée derrière la tête:

-Je peux encore profiter un peu de toi, avant que tu ne me laisses parce que tes parents m'aiment pas?

Evidemment que je plaisantais. Nos problèmes étaient pour l'instant réglés. Pour l'instant. Je souris en coin et me repenchai vers lui pour l'embrasser mais cette fois ci plus langoureusement que toutes les fois précédentes. Je ne travaillais pas ce jour là et maintenant qu'il était chez moi, autant que je profite de sa présence non? (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Ven 25 Nov - 17:58

Pour moi, il était évident que je ne voulais pas la voir venir au gala habillée avec une robe hors de prix, juste pour me faire plaisir. Je l'aimais comme elle était simple et sans chichi. Je détestais les femmes qui montrais de l'argent, alors que des gens comme Kiara bien plus méritante n'en avait que peu. Je savais que j'étais comme ces gosses de riche vu que j'en étais un. Je regardais Kiara qui avait finalement accepté de m'accompagner. Je souris, j'allais enfin montrer à mon père que moi aussi j'avais mon caractère. Même si je sais que je risquais de me dégonfler durant la soirée, je risquais de vouloir garder mon rang avec mon père, mais Kiara me redonnerait sûrement courage. Il m'en faudrait une sacrée dose pour que je ne m'enfuis pas la queue entre les jambes devant mon père. Mais j'aurais le courage de tenter de lui tenir tête.

Quand Kiara me dit qu'elle m'accompagnerait, elle m'embrassa et je souris en sentant ses lèvres contre les miennes. Je le lui rendis longuement, car j'étais heureux qu'elle et moi nous en ayons parler. Les choses étaient claires à présent. Je ne voulais pas la perdre et je ferais preuve de courage pour affronter mon père et lui tenir tête. Je ne voulais pas me dire que je perdrais Kiara, car pour moi c'était inenvisageable. La perdre m'était impossible, cela me tuerais, car je l'aimais bien plus que je n'avais jamais aimé personne. Etait-ce réellement ça l'amour ? Sans doute, je venais donc de le découvrir. Cela me rendait heureux. Je regardais Kiara tandis que je m'allongeais doucement sur le canapé et qu'elle s'installa au-dessus de moi. Je posai mes mains sur sa nuque et je l'embrassai doucement. Elle me posa la question de savoir si elle avait le temps de profiter de moi. Je souris et dis doucement.


"J'ai toute ma journée ma belle. Je ne travaille pas tu le sais. Et je te laisserais pas même si cela dois me couter mon héritage."

J'étais prêt à perdre tout ce que je possédais pour un sourire de celle que j'aimais, alors comment pourrais-je la quitter ? Nous avions toute la journée et nous allions en profiter. Je me soulevais doucement pour l'embrasser puis je descendis doucement pour reposer ma tête sur le coussin du canapé. Mes lèvres collées au siennes, je descendis doucement mes mains pour lui caresser le dos. Nous allions profiter de notre journée je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Ven 25 Nov - 22:46

Etait il donc vraiment prêt à me présenter à sa famille et aux autres gens de son monde? N'allait il pas finir par avoir peur, se dégonfler, et me refaire un sale coup? Je me devais de lui faire confiance, je ne devais pas douter. Sinon, ce ne serait pas sain pour notre histoire. Je devais lui faire confiance car c'était la base de toute relation, quelle qu'elle soit. Et puis... Je crois que je l'aimais. Vraiment. Oui, c'était un étrange sentiment. Je l'allongeai et me mis sur lui avant de lui demander si je pouvais profiter de lui. C'était mon jour de congé et Maxence ne travaillait pas. C'était donc parfait. Il me répondit qu'il avait toute sa journée, qu'il ne travaillait pas et que je le savais. Oui, je le savais. Mais rien ne l'empêchait d'avoir peut-être quelque chose de prévu. J'avais également mentionné, à l'intérieur de ma question, le fait que peut-être il me laisserait après avoir découvert que ses parents ne m'appréciaient pas. A cette partie de ma phrase, il me répondit qu'il ne me laisserait pas, même si cela devait lui coûter son héritage. Cela me fit sourire doucement. C'était adorable. Mais je ne voulais pas qu'il change ou perde trop de choses pour moi. Tout comme je ne voulais pas qu'il se fâche de trop avec ses parents. Tout ce que je voulais c'était qu'il leur dire que c'était avec moi qui voulait être et que ma condition ne changeait rien. S'ils ne m'aimaient pas, soit. Je pourrais vivre avec cela sur la conscience sans aucun problème. Mais leur fils restait leur fils. Et je ne voulais surtout pas que leur relation soit gâchée par ma présence, même si je n'avais pas l'intention de le laisser pour la préserver non plus. Ca pouvait paraître égoïste mais je l'aimais. Tout simplement. Et puis au final, il m'embrassa, descendant ses mains pour caresser mon dos. Je me détachai et murmurai à son oreille:

-Ma chambre est libre...

Je souris, me relevai et pris sa main pour l'emmener dans ma chambre. Je fermai ma porte, par réflexe, et le fit s'asseoir sur le lit. Je me mis à califourchon sur lui et lui enlevai son T-Shirt. Je me mordillai la lèvre inférieure et me remis à l'embrasser langoureusement tout en caressant son torse musclé (a). Puis je chuchotai à son oreille, presque timidement, genre ça s'était pas remarqué avant xD:

-J'ai envie de toi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Sam 26 Nov - 12:58

Malheureusement c'était mes décisions qui conditionneraient ma vie future et ma vie future c'était mon père qui en décidait, bien que je ne le voulait pas forcément. En fait, mon père me menait à la baguette pour l'argent qu'il me versait régulièrement. Mais j'avais pas mal d'économies, j'étais même prêt à faire une croix sur ma suite au Caesar. Parce que je l'aimais et que j'étais heureux dans ses bras. J'étais même prêt à me salir les mains à chercher un travail si mon père me coupait les vivres. J'étais prêt à faire des concessions pour ne pas perdre celle qui faisait qui j'étais. Même à me disputer avec mes parents. pour preuve cette invitation à la soirée de gala, surtout que mes parents, enfin surtout mon père, avaient sans doute chercher une cavalière pour moi. Mais là, ils auront un choc vu que je viendrais avec ma cavalière.

Mon père ne déciderais plus de ma vie désormais, celui qui dicterais ma vie et mes choix c'était moi. Mais n'aurais-je pas peur un moment de travailler ? ou même de vivre loin de mes parents et de leur "protection" ? Peut-être mais Kiara avait raison j'étais assez grand pour prendre mes propres décisions, aussi difficile soit elles pour moi. Mais j'aimais ma jolie petite serveuse et je comprenais maintenant pourquoi on disait que l'amour rendait invincible. Je me sentait pas seulement invincible, je me sentais invulnérable, indétrônable et tout-puissant. Pour les beaux yeux de Kiara j'étais prêt à tout même à perdre ma position parce que je l'aimais.

Kiara et moi étions en train de nous embrasser quand elle se redressa et m'entraina dans sa chambre. J'étais content de l'avoir près de moi. J'allais passer une bonne après-midi finalement avec la jeune femme. Très vite mon tee-shirt quitta mon torse pour se retrouver dans les mains de la jolie brune. Elle m'embrassa tandis que je sentais ses mains sur mon torse. Je souris contre ses lèvres et je recommença à caresser son dos. Elle se détacha de moi pour me dire qu'elle avait envie de moi. Je souris et lui ôta son haut avant de lui dire doucement.


"Moi aussi."

Je n'en dis pas plus. Je me tournai pour qu'elle se retrouve à moitié allongée sur le lit et je commençai doucement à lui embrasser le cou. Mes mains caressant doucement ses jambes et sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   Jeu 1 Déc - 14:06

S'il était prêt à faire l'effort d'affronter ses parents, je pourrais bien faire l'effort d'entrer dans son monde, ne serait-ce qu'une soirée. C'était pourquoi j'avais finalement accepté, après une hésitation et une petite blague avec Lagerfeld, de l'accompagner à cette soirée de gala. Dans un couple, il fallait que les deux couples fassent des efforts, des sacrifices, donc je le respectais et je faisais ma part. Si l'un de nous refaisait, cela fausserait tout et ce serait déjà un coup dur pour notre couple. Je l'entraînai dans ma chambre et l'installai sur le lit pour me mettre à califourchon sur lui et l'embrasser. Je m'étais déjà débarrassé de son T-shirt que j'avais à ce moment là, déjà, trouvé superflue. Je lui dis que j'avais envie de lui. Il m'enleva à son tour mon haut pour me dire que lui aussi. Sans rien ajouter, il m'allongea à moitié pour m'embrasser le cou, me caressant en même temps les jambes et la poitrine. Les préliminaires durèrent encore un moment. L'apéritif consommé, nous passâmes au plat de résistance. Arriva l'apogée du plaisir gourmet, après différents mélanges. A la fin, je restai allongée sur le dos, essouflée. Je respirai rapidement, tentant de me calmer. Je me tournai vers lui, souriante. J'avais pris un très grand plaisir à notre petit moment d'intimité. Et j'étais contente qu'il soit venu me parler au final, que nous nous soyons rabibochés. J'étais sur le côté, je souris.

-C'était super.

Nous passâmes la journée ensemble au final. Tout s'était arrangé. La seule et prochaine étape que je redoutais maintenant était ce fameux gala qui n'allait pas tarder à arriver, sans doute même bien plus vite que je ne le prévoyais et ne l'imaginais...

Sujet Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ryan & Kiara ♦ We Need To Talk [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Bryan Ryan
» [Scénario] Il faut sauver le soldat Ryan
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» Ryan Bradford ► Devenir meilleur ...
» Bobby Ryan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to Las Vegas :: Archives 2011-